correspondant agoravox

dimanche 1 juillet 2018

LA NUIT DES EGLISES A GOMETZ LA VILLE: UN REGAL POUR LES SENS PENDANT DEUX HEURES.


L'association AMIGOVILLE de Gometz la Ville, qui se voue à la valorisation du patrimoine local, a organisé pour la 2e fois, samedi 30 juin, à partir de 21h30, la NUIT DES EGLISES  dans l'église Saint-Germain.
Le programme proposé, intitulé "VIBRATIONS", comportait une alternance de musique, de chants, et de poèmes, tandis qu'étaient projetées sur la paroi intérieure de l'église de belles photographies de notre région, le Hurepoix, dues à notre administrateur préféré Jean-Maurice Sattonnay.

        De g à dr: Sylvie Arlot (flûte à bec), Pierre Jacquin (guitare), Julie Lévy-Folgado (flûte traversière) interprètent " La Follia", sonate baroque d'Arcangelo Corelli. Ils ont interprété aussi une sonate de Bach, et une autre de Karl Friedrich Abel. En arrière-plan, photographie du château du Marais dans la lumière du soir.

La soirée était divisée en trois séquences, séparées par une pause conviviale. Chacune d'elles débutait par un court diaporama d'images du Hurepoix, soutenu par une musique enregistrée, puis se succédaient , dans un ordre variable, une séquence de musique classique ou baroque assurée par une formation de cinq instrumentistes sous la houlette de Nicolas Jacquin, des poèmes de Geneviève Dumont, dits par elle-même et une amie, et des chants entonnés par la soprano Isabelle Delcroix-Segundo qui avait bien voulu prêter son superbe concours!

La soprano Isabelle Delcroix - Segundo a interprété  des chants japonais, "Après un rêve" de Gabriel Fauré, "Bachianas brasileiras" de Villa-Lobos et "Papillons inconstants" de Rameau. En arrière plan, on aperçoit une partie d' un champ de coquelicots photographié à Longvilliers.

La beauté des œuvres diffusées et  interprétées, la qualité remarquable des interprètes, firent de cette soirée, pour les spectateurs,  un vrai ravissement pour l'oreille, tandis que l'œil , simultanément, était séduit par le charme des images diffusées, toujours changeantes.
Le tout s'est déroulé dans le clair obscur d'une église mise en lumière çà et là , notamment par des bougies dont le parfum embaumait les lieux.

Geneviève Dumont (à gauche) , accompagnée d'Odile Marchal, dit son poème "Balade", illustré en arrière plan par une promenade dans l'allée d'honneur du parc du château de Jeurre. 7 autres poèmes, inspirés le plus souvent par la Nature, seront ensuite présentés au fil de la soirée

Les pauses furent l'occasion de prendre quelques rafraîchissements et gourmandises, autre source de plaisir, gustatif cette fois!

Bravo cette fois encore à l'équipe de choc d'Amigoville, Claire Pescheux, Charles Hervé Ricour, Paul Duquennoy, Michèle  Guillaume notamment, qui ont imaginé et réalisé ce projet , bravo à tous ceux aussi qui y ont prêté leur concours, soit en tant qu'artistes , soit en aidant le groupe.

Il est cependant dommage que l'important travail fourni par le groupe n'ait pas été récompensé par un auditoire  plus important, le résultat obtenu le méritait!

Alors, ne manquez pas la prochaine NUIT DES EGLISES, ravissement de l'âme garanti!

                                                        Thibault GOMMETTE.
                                             La Blogazette des Ulis et du Hurepoix.
                                     
Les intervenants:

Chants: Isabelle DELCROIX - SEGUNDO, soprano.
Instrumentistes:
Nicolas JACQUIN, orgue et clavecin
Sylvie ARLOT, flûte à bec
Odile JACQUIN, clavecin.
Pierre JACQUIN, guitare.
Julie LEVY FOLGADO, flûte traversière.

Poésies de Geneviève DUMONT, dites par elle-même et par Odile MARCHAL.

                                                     PLUS D'IMAGES:

Certaines parties de l'église étaient mises en valeur par l'éclairage , comme ce tableau. Par ailleurs, un petit guide de l'édifice était à la disposition du public.

Le premier diaporama défila, sur une musique intitulée "Viens Mallika", de Léo Delibes. On aperçoit ici un champ de tournesols photographié à Souzy la Briche.

Les musiciens s'installent, tandis que Nicolas Jacquin (à droite) présente la première pièce de musique: la "Follia" de Corelli.

Pendant l'interprétation de la "Follia".
Odile Jacquin, au clavecin, est cachée.

Sous le beau vitrail moderne de l'église.

Geneviève Dumont prend le relais avec sa "Balade".

Et Isabelle Delcroix-Segundo nous ravit avec trois poèmes japonais , chaque fois sur un fond différent. Ici un champ de coquelicots.

Un soleil levant sur la route de Limours accompagne un second chant.

Vue rapprochée.

La sonate de Bach est ensuite accompagnée par un soleil couchant à Auffargis…

Et c'est devant une vue de la perspective de la pièce d'eau du château du Marais qu'Isabelle interprète un chant de Frescobaldi : "L'aura spira".


C'est le moment d'une pause gourmande proposée par Claire Pescheux (à gauche), présidente d'Amigoville.

Nouveau diaporama sur une pièce musicale  intitulée "Méditation de Thaïs", de Jules Massenet, et Geneviève Dumont revient nous lire son poème préféré, intitulé "Sonate d'un coucher de soleil". En arrière plan , une image en harmonie: un coucher de soleil sur le plateau de Limours.

Suit un second poème sur fond de soleil couchant, intitulé "Crépuscule"..

Et un 3e, "Hommage à Madame la Lune"; en arrière plan, une vue de l'étang de la ferme de la Fillolière, près du château de Breteuil.

Retour au chant, sur fond de soleil couchant où se dessine l'église de Boullay les Troux...

Quant à l'œuvre de Villa-Lobos , chantée avec accompagnement à la guitare, elle aura comme arrière plan un coucher de soleil très rouge aux étangs de Saclay…

Autre vue.

Après une seconde pause conviviale, et  un 3e diaporama, accompagné par "Voiles", de Debussy, c'est devant un champ de blé sous un ciel d'orage que sera jouée la sonate de Karl Friedrich Abel.

"Papillons inconstants", de Rameau, sera magnifiquement chanté devant une vue de Flore, la déesse du printemps prise au château du Saussay.

Retour à Geneviève pour son poème "Pianovent", illustré par un arbre du domaine de Segrez…de même que ses deux derniers poèmes.

Nicolas Jacquin sera à l'orgue pour le choral final de Pachelbel.

C'est cette vue de l'église de Boullay les Troux au soleil couchant qui a été choisie pour accompagner le choral de Pachelbel...

Les organisateurs et participants ont été fort ravis de cette belle soirée.
On aperçoit Michelle Guillaume (en rose à gauche) qui a notamment présenté la soirée, Odile Jacquin (clavecin) -4e en partant de la droite, Claire Pescheux (3e en partant de la droite), et Paul Duquennoy, le technicien en chef , à droite.

. LES IMAGES DU HUREPOIX projetées ce soir là sont visibles sur ce site:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire