correspondant agoravox

mardi 16 avril 2013

Le jardin merveilleux de Max Hill à Briis-sous-Forges.


La faute d'orthographe d'Alexandre Dumas.
Au n°30 du chemin du Bois Chaperon, à Briis-sous-Forges , en bordure du bois, vit Max Hill ,un ancien ingénieur de recherches en physiologie végétale , passionné depuis trente ans par une fleur : le camelia ; ou plutôt le "camellia" avec deux l :"C'était son orthographe en latin" précise -t-il. " Alexandre Dumas a fait une faute d'orthographe en supprimant un "l" dans son célèbre ouvrage "La Dame aux camélias"; et tout le monde a suivi!". Passionné par cette fleur, Max Hill l'est au point de lui avoir consacré entièrement son vaste jardin : plus de 200 camélias de toutes variétés entourent sa charmante maison rustique et cernent la pelouse qui s'étend aux pieds de celle-ci. Pourquoi cette fleur plutôt qu'une autre? "C'est une plante de terre de bruyère qui se plaît particulièrement dans mon jardin, très ombragé et au terrain siliceux" explique-t-il.


 

Max Hill dans son jardin

Un jardin merveilleux, ouvert périodiquement au public .
Lorsqu'on entre dans son jardin , il faut se baisser pour éviter les tiges de camélias qui barrent le sentier conduisant à sa maison; la fleur est reine en ces lieux : vous avez intérêt à regarder où vous marchez , pour ne pas écraser les délicates primevères, en avril, qui parsèment la pelouse. Surtout , au moment de la floraison des camélias, c'est une féérie de couleurs qui s'offre au regard . Rhododendrons , hydrangeas ajoutent leur touche à ce merveilleux jardin. Max Hill aime à l'ouvrir à cette époque au public ,"pour faire connaître aux gens" dit-il "la diversité des camélias , et leur montrer qu'à Briis, les camélias, ça pousse!". Les visiteurs peuvent même gagner, par tirage au sort, un plant de cette belle fleur, et tous repartent avec une feuille de conseils pour sa culture!


 

Max Hill accueille périodiquement des visiteurs dans son jardin.

Un grand spécialiste des "camellias".
Ce prosélytisme de Max Hill est celui d'un grand spécialiste de cette belle fleur, originaire d'Asie: il est le directeur ,pour la France, de " l'International Camellia Society" , qui compte 2000 membres dans le monde. Il cherche sans cesse à créer de nouvelles variétés par hybridation. "Il faut 4 à 12 ans pour arriver à un résultat intéressant" révèle-t-il " une fleur sur 50 apporte la satisfaction espérée!". C'est lui qui est à l'origine par exemple de la collection de camélias du célèbre parc du château de Courson, et de l'Université Paris-Sud. S 'il n'ouvre pas son jardin tous les ans, c'est que certaines fois il est accaparé par un congrès international: il était par exemple en Chine l'an dernier.



 

Une main innocente pour le tirage au sort...

Le 1er avril dernier, envoyé par Le Républicain, j'ai découvert avec grand plaisir son séduisant univers. Max Hill était cependant un peu désolé ,car le froid persistant de cet étrange printemps avait retardé la floraison. Divers plants issus d'une serre permettaient tout de même d'imaginer la splendeur que serait son jardin quelques semaines plus tard. "Revenez", a-t-il proposé à ses visiteurs.

JMS

A lire aussi notre article paru dans le Républicain du 4/4/13.

         * MARDI 24 AVRIL : NOUS SOMMES REVENUS!



"C'est le moment de venir" nous a dit Max Hill au téléphone...

Devant le 30  chemin du bois Chaperon , nous constatons tout de suite que la floraison est bien là!



La maison est presque enfouie dans les camélias... Ici le rose domine...

 
Là c'est le rouge...
 
Le foisonnement est encore plus grand côté façade...
 
 
 
 

Foisonnements...
 
Max Hill et ses visiteurs doivent se baisser pour passer sous les branches de camélias..
 
VARIETES...
Il existe 47 000 espèces de camélias... En voici quelques  unes... 
 (Cliquer sur les images pour les agrandir)
 

 
 
 
 


 


 
  
 
 

 
 
Conversation un peu surréaliste au milieu des camélias...
 
D'AUTRES FLEURS ENCORE...
 
Les rhododendrons apportent aussi leur touche au jardin.

Les camélias voisinent  avec les fleurs d'un magnolia...

Une belle "envolée" de magnolias...
 
Au fond du jardin ,un beau contraste entre le rouge des camélias et le blanc des fleurs du cerisier...
 
En cette fin du mois d'avril , les primevères ont fait place aux narcisses...
 
Grand merci à M. Hill pour son aimable accueil.


 
 
 
 


 
 
 
 
 
 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire