correspondant agoravox

lundi 9 juillet 2012

DU NOUVEAU AU CHATEAU DU MARAIS : LE " JARDIN LITTERAIRE"...

Ouverture au public de la salle à manger et du petit salon bleu.


Le beau château du Marais, construit dans un style « palladien », avec son hall central à l'antique surmonté d'un dôme, entre 1772 et 1779 , sous le règne de Louis XVI, par l’architecte JBV Barré pour Jean Le Maître de la Martinière, trésorier général de l’artillerie et du génie , est bien connu des essonniens. Un château "digne d'un prince du sang" ,comme s'en étonnait un des contemporains de Jean Le Maître.


Le château du Marais (fin XVIIIe).

Jusqu’ici, on pouvait l’admirer de l’extérieur, en se promenant dans le cadre agréable du parc ; un parc qui recèle en outre plusieurs curiosités : les douves, où s’opère tout un jeu de reflets, le moulin, où des peintres exposent leurs œuvres, le cellier (le réfrigérateur d’autrefois ménagé souterrainement), le souterrain, la grotte, le colombier, curieusement intégré aux dépendances ...). A ne pas manquer non plus : l’admirable perspective du miroir d'eau , visible du fond du parc ou mieux encore de la route du Val St Germain ; on pouvait en outre profiter de la visite guidée du musée Talleyrand, installé dans les dépendances, consacré notamment au grand homme et à la famille des Talleyrand-Périgord , à laquelle les actuels propriétaires appartiennent ; y est évoquée aussi la vie d’autrefois au château, et ses hôtes illustres ; une partie du musée évoque aussi Gaston Palewski (1901-1984), qui fut directeur de cabinet du général de Gaulle puis président du Conseil constitutionnel ; second époux de Violette de Talleyrand-Périgord, propriétaire du château à l'époque, il mourut au Marais.

                                         Anna de Bagneux, l'actuelle propriétaire, aime à raconter elle-même l'histoire
                                         du château et de  ses hôtes illustres lors de la visite de la salle à manger...

Depuis cette année, les propriétaires ont ajouté à cela l’ouverture au public du hall d'entrée et de la  salle à manger, au décor néo-classique, pénétré d’influence antique, style à la mode à l’époque : colonnes doriques du vestibule, orné des statues d'Aphrodite et Artémis et d'urnes à l'antique, sculptures antiques de la salle à manger, comme cette Pomone –divinité des fruits et des jardins- qui dissimule un conduit de cheminée; on découvre aussi le petit salon bleu voisin.

5 mai 2012 : inauguration du « jardin littéraire ».

Le château, qui appartient plus précisément à des descendants du frère du célèbre Talleyrand, a connu particulièrement son heure de gloire dans la première moitié du XIXe siècle, au temps où la nièce de Jean Le Maître, Mme de la Briche , y tenait salon et y recevait hommes de lettres et hommes politiques : le fabuliste Florian, dans les dernières années du XVIIIes, viendra souvent au Marais ; il sera l’organisateur des divertissements des invités, et dédiera la fable « L’Enfant, la Mère et les Sarigues » à son hôtesse ; Pauline de Beaumont y amènera Chateaubriand, son soupirant de l’époque ; le célèbre critique Sainte Beuve y fut invité par Sophie d’Abouville, la nièce de Mme de La Briche, dont il était amoureux ; le comte Molé, au brillant avenir politique, fréquente les lieux et épousera Caroline, fille de Mme la Briche ; il héritera du domaine. Bien d’autres écrivains de renom à l’époque, Saint Lambert, La Harpe, ou encore Ducis fréquenteront le Marais.

Anna de Bagneux au milieu de ses invités le 5 mai.

C’est cette brillante époque qu’Anna de Bagneux, une des propriétaires actuelles du château, a décidé d’évoquer en créant son « jardin littéraire » : autour un carré de verdure bordé de tilleuls, à l’arrière du château, 12 panneaux joliment sculptés présentent ces personnages, expliquent leur lien avec le domaine, et on peut souvent y lire tel poème lié au Marais écrit par l’illustre invité évoqué.

Un des douze panneaux du "jardin littéraire".

Ce beau travail d’Anna de Bagneux, fruit de recherches menées dans des Mémoires et autres documents est désormais un centre d’intérêt supplémentaire pour le visiteur.

Un concours photographique .

De plus, un concours photographique a été récemment organisé sur le thème du « Printemps au Marais ».
Les photos ont été  exposées dans le musée le dimanche 10 juin et ce sont les visiteurs qui ont désigné les gagnants; les prix ont été décernés dimanche 10 juin à 17h. Le 1er prix était: l’entrée gratuite dans le domaine du Marais les jours de visite jusqu’à la fin de l’année pour 2 personnes ou un vase de porcelaine Rosenthal « Les trésors de la mer » par Versace.
Plusieurs autres prix ont été décernés.

Tous renseignements sur le château du Marais au 0164589133 ou par mail : ag.fdb@wanadoo.fr  .
Site: http://www.lechateaudumarais.com/.

JMS
Une enquête de la Blogazette.

Château du Marais: la perspective du canal: un cadeau pour le promeneur...(5/5/12).

photos: jmsatto. Extraites du blog: "Charmes méconnus du Hurepoix". http://www.jmsattohurepoix.blogspot.com/  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire