correspondant agoravox

samedi 4 mai 2019

L'EXPOSITION DES OEUVRES DU PEINTRE CONRAD KICKERT A L'ABBAYE DES VAUX DE CERNAY:


                                         Un artiste de la vallée de Chevreuse...
L'association des peintres de la vallée de Chevreuse (APEVDC)  a organisé, pour la période du 26 avril au 12 mai 2019, une importante exposition des œuvres du peintre de l'Ecole de Paris Conrad Kickert (1882-1965) dans l'orangerie de l'abbaye des Vaux de Cernay, avec l'autorisation de la société Savry propriétaire des lieux. "L'objectif de notre association est de faire connaître les peintres ayant travaillé en vallée de Chevreuse"explique Dimitri Dutat, président de l'APEVDC." C'est le cas de ce peintre hollandais  qui a exercé entre 1920 et 1924 à l'enclos de Talou avec ses amis artistes". Plus de 70 œuvres, provenant du musée des Chazes à Saint Jacques des Blats, dans le Cantal , région où l'artiste a séjourné pendant la guerre, y étaient présentées, selon un ordre chronologique. Cette exposition était aussi une occasion de découvrir un artiste connu des historiens de l'art, mais méconnu par le grand public.
Champ de blé à Gheluwsteen - Pays Bas . 1919.

                                                   Un tenant de l'art moderne :
Né à La Haye, Conrad Kickert, artiste autodidacte, critique d'art et collectionneur, a d'abord travaillé en Hollande, de 1903 à 1910. Il y est tenté par le cubisme, dont il s'écartera plus tard. Il crée à Amsterdam le Cercle de l'Art moderne, et fait connaître les œuvres de Gauguin et de Van Gogh dans son pays.
A partir de 1912, il s'installe à Paris. Il partage à Montparnasse un atelier avec Mondrian notamment et expose avec Braque, Dufy, Matisse, Utrillo et bien d'autres. Il contribue à la promotion de nombreux artistes comme Cézanne ou encore Picasso.
A la suite d'un voyage en Bretagne, il renonce au cubisme, qui lui paraît trop artificiel, tout en en retenant certains principes de composition. Il parlera de "cubisme latent".
Après 1919, il s'installera définitivement en France, à Paris, dans le 14e arrondissement.
Il évoluera alors vers une peinture plus figurative.
Il peint souvent au couteau, sa peinture de ce fait conserve un aspect moderne.

Enclos de Talou : l'entrée du village (1920).


                                                   Des sources d'inspiration variées:
Ses sujets sont variés: les paysages rugueux de Bretagne l'inspirent particulièrement, ceux plus doux de son pays natal aussi. Un coucher de soleil, un arc en ciel peuvent retenir son attention. Il réalise de nombreux portraits et pratique l'autoportrait. Il peint volontiers des natures mortes. Ses vases de fleurs sont très beaux. Il a une prédilection pour les nus féminins, pour le coup très naturalistes…

Autoportrait.1940.

Les sculptures de plusieurs artistes membres de l'APEVDC, Pauline Macris-Eecen, Jacques Coquillay, Laurence Domenach, Danièle Dekeyser et Gaétane  Passeron étaient également proposées à l'appréciation du public. dans l'orangerie.

Quelle bonne idée aussi d'avoir présenté une exposition aux Vaux de Cernay:  il n'existe pas plus bel écrin que l'abbaye des Vaux de Cernay, et c'est l'occasion de flâner de nouveau dans ce beau lieu! Et puis les Vaux de Cernay sont tellement liés à la peinture, que c'est une façon de rendre hommage une fois de plus aux peintres paysagistes dits de l'école de Cernay  (Fin XIXe - début du XXe) qui avaient investi Cernay et les Vaux ! (1). A refaire!

(1) A ce sujet, voir: 

SUR LES PAS DES PEINTRES PAYSAGISTES DE L'ECOLE DE CERNAY.
https://jmsattohurepoix.blogspot.com/2016/07/sur-les-pas-des-peintres-de-cernay.html

                                                         PLUS D'IMAGES:
  
                                             Paysages:


Le village de Ploumanac'h -1913.

Roc'h an huron-Loguivy. 1958.

Entrée de l'enclos de Talou -1923.

L'Yvette en automne - 1922.

Les deux arbres -1941.

                                                      L'Ecis (vent d'Auvergne)- 1944.

                                            Portraits:


Auto portrait - 1910.

Anne cousant - 1942. (sa fille)

Portrait de Marie de Forbin, comtesse d'Orléans.1944.

                                        Natures mortes:


Livres.1952.

                                                Fleurs:


Fleurs -1944.

                                            Fleurs sur fond violet -1951.

                                           Nus féminins:


Nu bleu blanc rouge - 1939.

                                           Des sculptures:


Œuvres de Jacques Coquillay.

Même auteur.

Œuvre de Daniéle Dekeyser.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire