correspondant agoravox

samedi 16 juillet 2016

IMAGES DE REPORTAGES EN HUREPOIX- JUIN- JUILLET 2016


A l'occasion de mes reportages pour le Républicain de l'Essonne, je collecte des images : témoignage complémentaire ou photos - souvenirs pour qui veut.

* 15 JUIN: LA REINE DES NEIGES DE PASSAGE A SAINT-JEAN DE BEAUREGARD!

Farfadets d'ANIMUSIC : la relève assurée avec une jolie comédie musicale.

Une tradition s'est renouée à Saint-Jean de Beauregard : les Farfadets de l'association ANIMUSIC, de Gometz-la-Ville, ont été invités à montrer leur dernier spectacle, une comédie musicale sur « La Reine des neiges », dans la salle polyvalente de la mairie. La salle était pleine, d'autres enfants et de parents. La Reine des neiges a majestueusement fait quelques tours de salle dans son beau char. Les enfants, âgés de 4 à 12 ans, ont interprété avec ardeur et conviction une suite de petits tableaux joués, mimés ou chantés. Ce spectacle, déjà présenté en mai à Gometz, est le premier qu'ont monté Philippe Dumont et son assistante Sandrine , la nouvelle équipe qui anime l'atelier théâtre des Farfadets. « La relève est assurée » explique Geneviève Dumont, qui, à 84 ans, continue tout de même à veiller au grain !

L'arrivée de la Reine des Neiges.

La Reine des Neiges dans son char.

Les enfants miment la danse des fleurs.

Autre scène.


                                              Deux images de la scène finale, chantée.

* Voir aussi notre article dans Le Républicain du jeudi 23 juin.

* 19 JUIN: DES METIERS ET SAVOIR-FAIRE A L'HONNEUR A L'ABBAYE DE VAUHALLAN.

« Métiers et savoir-faire », tel était le thème national des 19es Journées du Patrimoine de Pays.

A cette occasion , l'abbaye de Vauhallan et le Syndicat d'Itiniative local, avec le concours de deux associations , ont programmé une belle journée d'accueil du public. Une exposition dans une salle de l'abbaye permettait par exemple à celui-ci de découvrir la démarche créatrice de mère Geneviève, auteure des originaux vitraux de l'abbaye et de se familiariser avec la technique du vitrail . Il pouvait prendre la mesure du génie créateur de Thomas Gobert, concepteur des rigoles du plateau de Saclay et de l'aqueduc de Buc, ou encore découvrir la maquette du centre de recherche EDF lab flambant neuf. Des visites de l'atelier reliure de l'abbaye permettaient d'en découvrir les techniques et des balades guidées des rigoles du plateau d'aller voir de près ces réalisations.

Découverte des techniques de la reliure à l'atelier de l'abbaye.

Pierre Wallez présente ici les vitraux originaux de Mère Geneviève Gallois, dont l'abbaye est équipée.

La technique du vitrail expliquée aux visiteurs d'après les notes personnelles d'un artisan spécialisé.

Un panneau de l'association ADER sur l'œuvre de Thomas Gobert.
(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Ici une présentation de la maquette du tout nouveau Centre de recherche et de développement d'EDF  construit sur le plateau de Saclay.

L'idée de l'architecte Francis Soler est de favoriser l'échange entre salariés. A gauche, le centre de formation EDF d'Emmanuel Combarel et Dominique Marrec.


Ces bénévoles portent le costume traditionnel du Hurepoix. Un buffet typique du Hurepoix était au programme, confectionné uniquement avec des produits que l'on trouve sur le plateau..

* Voir aussi notre article dans Le Républicain du jeudi 23 juin.

* 19 JUIN : GOMETZ LA VILLE : QUE DU PLAISIR A LA FETE DU VILLAGE!

Ils se sont encore bien amusés les enfants cette année à la fête du village le dimanche 19 juin ! Ils ont bien sûr retrouvé ces immenses structures gonflables colorées où ils adorent courir, sauter, grimper, glisser ! De nouvelles attractions leur ont beaucoup plu, comme le trampoline qui leur a permis de s'élever dans les airs, ou le circuit de voitures de courses. On pouvait aussi mesurer sa force au punching ball , ou encore la précision de son tir au Master but. Les plus âgés ont trouvé eux leur compte aux tournois de foot ou de pétanque. Et le plaisir pour les familles était aussi de pique niquer sur place grâce à la buvette, ou de paresser simplement au soleil dans cette ambiance festive. Mais il y a eu aussi le vendredi soir la fête de la Musique locale, et le samedi le rallye à vélo de la Caisse des Ecoles, l'atelier maquillage d'Animusic, et la soirée flamenco de Culture Fête et Sports! Que de plaisirs !
Beau temps et affluence à la fête du village.

Cette nouvelle attraction a fait fureur.

On se donne des sensations au trampoline.

But!
Ici l'on saute.

Là on teste sa force;


On saute encore!

C'est amusant de courir sur du mou!

La traditionnelle promenade en poney garde ses fidèles.

Et le foot bien sûr!

L'estomac n'est pas oublié.

Plaisir du pique nique en famille ou entre amis.


* Voir aussi notre article dans Le Républicain du jeudi 23 juin.


* 1er juillet : LES ULIS: la 1ère Journée culturelle européenne de la communauté camerounaise.

Promouvoir la culture camerounaise.

La salle des Fêtes de Courtaboeuf, aux Ulis, était pleine à craquer dimanche 10 juin à l'occasion de la première « fête culturelle européenne » de la communauté camerounaise organisée par les associations Ban te Ngoh et Kama World Music . Plusieurs officiels, comme le sénateur camerounais Jean Jules Ebongué, honoraient l'événement de leur présence.«  Notre but comme toujours est de promouvoir la culture camerounaise » explique Grace Kamae, l'une des organisatrices. Le barbecue géant a permis de savourer des plats traditionnels. Les tenues vestimentaires fastueusement colorées créaient l'ambiance. Les participants ont pu se régaler aussi de danses traditionnelles . Une « école de langues » a familiarisé les enfants aux dialectes et un débat sur le thème « mariage et dot au pays des moungoliens » a été organisé. Quelques œuvres d'artistes camerounais étaient exposées.

Costumes traditionnels pour servir le barbecue géant.

Les convives étaient nombreux. Au fond, une petite exposition d'artistes camerounais.

La table des officiels:de g à dr (assis): Denise Epoté de TV5, Jean Jules Ebongué, sénateur du Cameroun, Jean Joseph Atangana, ministre conseiller du Cameroun à l'ambassade de France... et derrière ce dernier, debout, Grace Kamae de l'association Kama Word Music.

* Voir aussi notre article dans Le Républicain du jeudi 7 juillet.

* 14 JUILLET: LES ULIS: UNE CEREMONIE D'ACCUEIL DES NOUVEAUX CITOYENS FRANCAIS A ETE POUR LA PREMIERE FOIS ORGANISEE A L'OCCASION DE LA FETE NATIONALE.

La citoyenneté, un partage de valeurs communes.

75 ulissiens ont été récemment naturalisés aux Ulis. Pour la première fois, en ouverture de la commémoration du 14 juillet, la municipalité des Ulis a organisé une cérémonie d'accueil de ces nouveaux citoyens français. Après les avoir félicités de cette « grande et belle décision », Françoise Marhuenda, maire de la commune, entourée de son conseil municipal, a souligné qu'ils étaient désormais « des français à part entière, des citoyens qui avaient les mêmes droits et responsabilités que les autres, notamment le droit de vote ». Elle a insisté sur le partage de valeurs communes qu'impliquait cet engagement, et sur l'importance du bien vivre ensemble.Chaque impétrant a reçu une pochette sur les 40 ans des Ulis, et le dessin d'une Marianne, œuvre d'un ulissien, au dos duquel était imprimée la Déclaration des Droits de l'homme et du Citoyen.Une douzaine de ces nouveaux citoyens avaient pu être présents.

Le conseil municipal entourait Françoise Marhuenda, maire des Ulis.

Quelques uns des nouveaux citoyens français des Ulis.

Remise du cadeau d'accueil à une impétrante par Mme le Maire.

* Voir aussi notre article dans Le Républicain du jeudi 21 juillet.

                                  CLIQUER SUR LES IMAGES POUR LES AGRANDIR.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire