correspondant agoravox

jeudi 8 décembre 2016

Didier Watrin, peintre du Hurepoix.

Didier WATRIN se définit comme un "peintre de la nature et de la lumière". Il vit aux Ulis depuis 16 ans, et il trouve principalement son inspiration dans la campagne du Hurepoix proche, même s'il a pu dépeindre d'autres lieux situés en Bretagne, en Normandie, dans le marais poitevin ou encore en Provence à l'occasion de ses déplacements . "Je suis un peintre d'extérieur, car j'aime l'ambiance du dehors quand le soleil change les ombres sur les arbres, sur l'eau, les maisons" dit-il. Il peint la nature telle


             Didier Watrin met la dernière main à une de ses nouvelles toiles au parc des Ulis (1)

qu'elle est, il ne cherche pas à modifier ce qu'il voit . A cet effet, il se déplace dans toute la région avec son chevalet, pour peindre sur le motif . Mais il travaille aussi à partir de photographies préalablement prises. C'est aussi un peintre animalier, il aime moins représenter la figure humaine.
Son travail est apprécié: il a reçu de nombreux prix lors des divers concours pour peintres amateurs auxquels il participe.

Il réalise actuellement des tableaux sur la ville des Ulis en vue d'une exposition organisée en 2017 dans le cadre des  40 ans de la ville.


                                               Chemin de bouleaux au parc nord des Ulis.

Du 16 janvier au 3 février 2017, ses œuvres seront exposées aux Ulis simultanément à la maison pour tous des Amonts et à celle de Courdimanche.

                                                   INTERVIEW:

                 Nous avons pu rencontrer Didier Watrin  et lui poser quelques questions.

* Comment est née votre vocation de peintre?
J'avais un oncle peintre, et ma mère dessinait très bien et peignait, des rues de Paris surtout. Elle réalisait même des fresques murales. J'ai fait mon premier tableau à 15 ans...

*Parlons de votre formation...:
Je suis autodidacte. Je n'ai pas suivi de cours. J'ai toujours été très bon en dessin à l'école. Je me suis formé peu à peu. A mes débuts, des amis qui suivaient une formation aux Beaux-Arts m'ont donné des conseils. Plus tard, j'ai adhéré à l'association des Peintres et Sculpteurs de Palaiseau : à l'occasion des "ateliers libres" qui étaient organisés, on avait des échanges techniques. Certains peintres m'ont bientôt dit qu'il étaient étonnés par mes progrès. Il y en a même qui ont fini par m' acheter des tableaux!

* Quand avez-vous commencé à peindre "sérieusement"?
Je n'ai pas attendu la retraite pour peindre. Je peignais tout en travaillant. Je m'occupais la journée de logistique dans  une boîte américaine  qui fabriquait des caisses enregistreuses , des distributeurs de billets etc ... Et le soir, je peignais. D'abord je montrais mes œuvres à la famille, aux amis, et puis je les rangeais dans un placard. Et puis, dans les années 90,  quelqu'un m'a conseillé d'adhérer à l'association des Peintres et Sculpteurs de Palaiseau, ville où j'habitais alors. En 2003, j'ai présenté des tableaux à un concours qu'ils organisaient: j'en avais 5 disponibles, ils m'en ont pris 3 pour l'expo... C'était encourageant! A partir de là, je me suis mis à participer régulièrement aux concours organisés dans la région. Et ça a marché.

* Vous vous déplacez souvent dans la région pour peindre apparemment...
C'est-à-dire que je participe  dans la région à des concours de peinture  qui m'amènent à réaliser des tableaux dans les communes où ils ont lieu. Je participe par exemple à la Fête de la peinture, qui est organisée chaque année dans une quinzaine de communes de l'Essonne. L'idée est d'aller dans chaque village  pour peindre tel ou tel coin de ce village... Cette année, par exemple, je me suis déplacé dans 12 des 15 communes concernées.



*Ah oui, c'est cela qui explique que vous ayez tant d'œuvres représentant des coins du Hurepoix?
Oui, mais je me déplace aussi dans la région en dehors des concours. Par exemple , j'aime aller peindre du côté des Petits Ponts de Chevreuse....ou dans des endroits de balades, comme pour le tableau "Sous bois  à Malassis " par exemple. Une fois, j'ai voulu avec un ami aller pêcher dans l'Yvette à Champlan; au dernier moment , j'ai constaté que j'avais oublié mon matériel de pêche; en revanche j'avais tout ce qu'il faut pour peindre. Mon ami m'a dit: "Eh bien tu n'as qu'à peindre pendant que je pêche!". C'est ce que j'ai fait, d'où le tableau: "Bords de l'Yvette à Champlan"!

* Vous peignez vite? Comment procédez-vous?
Oui. Je peins un tableau en 5 à 8 heures. Je fais un dessin au départ. Ensuite je peins en commençant par les parties sombres, puis je remets de la lumière. Je préfère peindre les paysages. C'est ce qui est le plus apprécié.

* J'ai remarqué que vous avez une prédilection pour les chemins....
Oui, on s'imagine ce qu'il y a après, on rentre dedans..."Je ferais bien une balade sur tes petits chemins" m'a dit un ami. Cela fait un peut rêver les gens. L'important est que le tableau donne une émotion à celui qui le regarde...

* Vous avez eu de nombreux prix, je crois?
Oui, par exemple cette année, lors de la Fête de la PEINTURE, j'ai eu 12 prix dans les 12 communes où j'ai fait un tableau. Et à la finale entre les lauréats, en novembre, à Marolles en Hurepoix, j'ai eu le 2e prix catégorie huile. Au Salon des Indépendants de Longjumeau, en janvier-février 2016, j'ai eu le premier prix sur le thème imposé:  "dans une rue".

* Quels sont vos peintres préférés?
Les impressionnistes, et surtout Sisley. J'aime sa touche, ses aplats. Et puis il peint la Nature. J'aime Caillebotte aussi.

* Merci à vous, et bravo!

   (1) Didier Watrin m'a fait l'honneur de s'inspirer d'une de mes photographies pour cette œuvre.

                              UN PETIT APERCU DE SES OEUVRES:

                                   Images du  Hurepoix:


Coquelicots à Marcoussis.


Bottes de pailles à Saint-Maurice Montcouronne.


Le lavoir de Janvry.



Le lavoir de Chevreuse.


Les Vaux de Cernay.


Le Val Saint Germain.


Bords de l'Yvette à Champlan.


Au bord de la Bièvre à Igny.


Vue sur la basilique de Longpont sur Orge.


L'abbaye de Vauhallan.


La mairie d'Athis Mons.


Parc de la Maison rouge à Villiers sur Orge.


CHEMINS DE CAMPAGNE:

Un sujet de prédilection de l'artiste visiblement...



Sous bois de châtaigniers à Malassis (Forges les Bains).


Courdimanche sur Essonne.


Petit chemin à Marcoussis.


Petit chemin,  Marolles en Hurepoix.


Automne matinal (non situé).

Dans ce tableau on voit l'attrait du peintre pour les jeux de lumière, qui apparaît dans plusieurs œuvres.


SUJETS ANIMALIERS:

Des animaux qu'il a pu observer au parc nord des Ulis ou dans la région.


Ecureuil.


Colvert en vol.



Caneton colvert.


Pigeon ramier.


Grèbes huppés.


Coq.

FIGURES HUMAINES:


Dans le marais poitevin.


Partie de pétanque en Provence.


Ados en balade.

* ON PEUT VOIR DAVANTAGE D'OEUVRES SUR:
hfx7as.livegalerie.com/

* A VOIR AUSSI:
SERGE REIX, peintre du rugby.... et de la Bretagne.
Voir: http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/2016/12/honneur-un-peintre-amateur-serge-reix.html

5 commentaires:

  1. Reçu par mail:
    " Jolie peinture, en effet. J’aime bien ses animaux".JACQUELINE

    RépondreSupprimer
  2. Reçu par mail:
    "Les peintures de ce peintre sont très chouettes et puisent aux mêmes sources que les photos que tu prends... c'est une belle rencontre que tu as fait là !!" Brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les peintures de Didier sont très réalistes ,en particulier ses sous bois très lumineux .
      Bravo l'artiste .Sergio de Briis

      Supprimer
  3. Reçu par mail:
    "Merci de me faire découvrir un autre artiste , il me semble que son nom m'a déjà été rapporté mais je ne connais pas ses oeuvres .trés belles réalisations ,trés réalistes j'irai voir son expo et le rencontrer si il est là .." Violette Vergely, aquarelliste.

    RépondreSupprimer
  4. Grand artiste, grand peintre et surtout un grand homme.

    RépondreSupprimer