correspondant agoravox

dimanche 17 février 2013

QUE FAIRE D'UNE ANCIENNE FERME? La ferme de Villeziers, à Saint-Jean de Beauregard,entame une nouvelle vie….

Voyage dans le temps.

Le curieux qui emprunte le méchant tunnel bas de plafond reliant le parking du centre commercial Ulis 2, c’est-à-dire le XXI e siècle, au hameau de Villeziers à Saint-Jean de Beauregard, opère une saisissante remontée dans le temps : au débouché du tunnel s’offre en effet bientôt à sa vue un site empreint d’un charme rustique ,constitué par un ancien lavoir soigneusement fleuri à la belle saison par la municipalité, quelques maisons en arrière plan aux façades également fleuries, et la ferme de Villeziers , une de ces fermes du XIXe siècle à plan carré typiques du Hurepoix, dotée de robustes bâtiments ,et aussi d’un joli logis d’habitation.

Le hameau de Villeziers et son vieux lavoir...

Que faire d’une ancienne ferme ?

La ferme de Villeziers à l’origine était une des fermes du château de Saint-Jean de Beauregard ; rachetée en 1970 par un agriculteur, elle était vouée à la culture des céréales et des betteraves ; depuis l’an 2000 , elle n’est plus en plus en activité. La municipalité de Saint-Jean de Beauregard décide en 2009 de l’acheter à M. Bouvrain, son propriétaire. « Notre petite commune s’est endettée pour 20 ans avec cette acquisition » reconnaît le maire François Frontera. Mais pour lui un édile qui se respecte doit voir plus loin que le bout de son nez, ou de son mandat. Sa crainte , en laissant vendre la ferme à n’importe qui : qu’on en fasse n’importe quoi !
L'ancien logis d'habitation de la ferme est devenu le restaurant Delrieu.

Il s’agit semble-t-il pour la municipalité de préserver à la fois ce beau patrimoine, le charme rustique de Villeziers, et de faire du hameau  grâce à sa ferme un nouveau pôle d’animation de la commune.

Opération recyclage en cours.

Un premier pas vers le recyclage de ces vieux murs avait été accompli avec la location du logis d’habitation et des bâtiments adjacents à Jean-Michel Delrieu, chef étoilé, qui en a fait un restaurant gastronomique. Tout à fait récemment, un second pas dans ce sens a été effectué en faisant appel justement, cela s’imposait, à des spécialistes du recyclage ! Samedi 9 février 2013, en effet, a été inaugurée la boutique « éco-actions » gérée par deux vraies « fées du recyclage » : Isabelle Nicolas, qui recycle des bâches publicitaires pour en faire une belle maroquinerie colorée, et Isabelle Réveret , qui propose du mobilier élaboré à partir de carton de récupération. La boutique est installée dans une ancienne étable ou écurie, aux belles ouvertures cintrées, dans l’aile située à gauche du portail, déjà baptisée « l’aile des artisans », ce qui traduit bien la vocation de cette partie de la ferme pour la mairie. On espère rapidement d’autres candidats. Cela pourrait se faire dès le mois de juin.

Photo prise lors de l'inauguration le 9 février.
De g à dr: Isabelle Réveret,Christian Schoettl, président de la Communauté de Communes, Bernard Lhussier un des artisans du projet, François Frontera, le maire,et Isabelle Nicolas.

Boutique éco-actions et animations.

Les deux Isabelle avaient auparavant chacune leur atelier, l’une à Lonjumeau, l’autre à Janvry. Elles se contentaient jusqu’ici de ventes et d’animations à l’occasion d’événements locaux, "Salons artisanaux "ou autres. Elles ont décidé d’unir leurs forces, se déclarent « recyclées et réversibles », et se félicitent d’avoir opté pour un endroit aussi « magique ». Leur credo est l’économie sociale et solidaire : elles veulent sensibiliser le public à des pratiques de réduction des déchets et se félicitent de donner du travail à des handicapés. Leur boutique est vouée bien sûr à la vente sur place, mais les deux jeunes femmes comptent y proposer aussi des « animations créatives », à l’intention notamment d’entreprises en mal d’idées pour leurs séminaires professionnels. Elles peuvent intervenir aussi dans les écoles ou dans des collectivités telles que des Maisons pour tous, comme celle de Courdimanche récemment. La proximité de la zone industrielle de Courtaboeuf , où elles peuvent trouver matières premières et clients, leur semble précieuse, de même que le voisinage du restaurant Delrieu. Si l’on ajoute à cela qu’un programme immobilier est en cours de construction à l’arrière de la ferme, on peut estimer que le pôle d’animation souhaité par la mairie est déjà bien engagé sur ses rails…

Coup d'oeil dans la boutique :
La belle maroquinerie colorée d'Isabelle Nicolas confectionnée à partir de bâches publicitaires...

JMS.

Voir aussi notre article sur l’inauguration de la « boutique éco actions » dans Le Républicain du jeudi 14 février.

NB: Nous avions déjà rencontré les deux Isabelle au Salon d'Art et d'Artisanat de Janvry.

LIRE NOTRE ARTICLE qui donne des précisions sur leurs activités :

http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/2012/05/rencontres-au-salon-dart-et-dartisanat.html



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire