correspondant agoravox

samedi 3 janvier 2015

LES MAITRES DU HUREPOIX : 5- la famille HURAULT ( XVIe-XVIIe-deb XVIIIe)

Quels ont été les individus ou les familles qui ont dominé la région du Hurepoix d'une époque à l'autre? Tel est l'objet de notre recherche. Nous nous intéresserons ici à la famille HURAULT; une lignée de cette famille fournit les seigneurs du Marais du XVIe au XVIIIe siècle, une autre fut par deux fois à la tête de comté de Limours.

Les HURAULT de CHEVERNY , une famille puissante.

Dans la 2e moitié du XVIe siècle , un certain Jean Hurault acquit la terre de Cheverny. La famille venait de Blois, et était sans doute originaire de Bretagne. Malgré certains aleas ,elle a pu conserver Cheverny jusqu'à aujourd'hui. Cette famille fournit une longue lignée de personnages importants, proches du pouvoir royal. C'est le cas par exemple de Jacques Hurault, seigneur de la Grange et de Cheverny (1437-1517), petit fils de Jean, qui remplit de hautes fonctions sous Louis XI, Charles
 VIII et Louis XII , et finit comme gouverneur de Blois sous le règne de François 1er. Son fils aîné Raoul hérita de Cheverny; c'est lui qui édifia un château féodal sur cette terre; le château actuel sera construit au début du XVIIe siècle par  l'épouse d'Henri Hurault , son petit-fils.

 
Jacques Hurault, seigneur de La Grange et de Cheverny, intendant du roi.
 
Le château féodal  de Cheverny.

C'est le 4e fils de Jacques Hurault , prénommé Jean, qui permit à la famille de mettre le pied en Hurepoix...

Les HURAULT, seigneurs du Marais (XVIe-XVIIIe siècles).

En 1516, Jean Hurault, conseiller au parlement de Paris, achète à Jean Deprez, alors propriétaire du Marais avec son frère Philippe, sa part du domaine. Ce n'est qu'en 1540 qu'il deviendra propriétaire de la totalité des terres , le domaine est alors très vaste. C'est lui qui plantera le parc. A cette époque existait un château construit au XVe siècle par Antoine de Vignay , qui avait succédé à un premier manoir féodal.
Rachel de Cochefilet.

A sa mort en 1541, son fils Jacques hérite du domaine. Il aura 7 enfants de son mariage avec Rachel de Cochefilet , fille du seigneur de Villeconin. C'est sous la tutelle de cette dernière que leur fils Philippe Yon Hurault , mineur à la mort de son père survenue en 1588, deviendra propriétaire des lieux. Rachel de Cochefilet perdra cependant la jouissance des biens de son fils en 1592 en épousant SULLY, comte de Dourdan. Sully laissera un souvenir au Marais: lors de la Révolution subsistait toujours à l'entrée de l'allée d'honneur du château l'inscription : "La main du grand Sully me planta en ces lieux" sur un énorme chêne séculaire.
Notons que Philippe Yon Hurault devint gouverneur de Dourdan et fut tué en 1620.
C'est aussi vers 1620 semble-t-il que fut construit le 3e château de briques et de pierre , de style Louis XIII, dont il reste toujours les communs aujourd'hui.
                                                                              
 
Château du Marais : les dépendances (à gauche) datent de l'époque du château des Hurault.
 
Les années et les siècles s'écoulèrent, et le Marais passa successivement entre les mains de René Hurault, neveu de Philippe, (de 1620 à 1640), de Louis, son frère (de 1646 à 1661), de Charles , qui va encore accroître le patrimoine ( de 1661 à 1702) , et enfin de César, fils du précédent, qui ne gardera le Marais que 4 ans (de 1702 à 1706) car père et fils avaient ruiné la famille! Le domaine sera vendu à Pierre-Henri Lemaître et changera définitivement de mains.

La famille HURAULT et la seigneurie de LIMOURS.

D'après certaines sources, ce serait encore Jean Hurault , le fondateur de la lignée des Hurault du Marais, qui aurait acquis en 1515 la seigneurie de Limours pour son beau-frère Jean Poncher , trésorier des guerres du Roi, et époux de Catherine Hurault de Cheverny. Ce sont Jean Poncher et son épouse qui , en 1530, font construire l'actuelle église de Limours (le clocher sera  ajouté au XXe siècle). Les beaux vitraux du XVIe présents dans l'abside sont des dons des familles Poncher et Hurault de Cheverny. Les Poncher entreprennent la construction d'un nouveau château. Mais, en 1536, le couple doit céder la seigneurie de Limours au roi François 1er , qui en fait don à sa maîtresse Anne de Pisseleu , duchesse d'Etampes.

 
L'église de Limours ,construite par Jean Poncher et Catherine Hurault.

S'ensuit une parenthèse de quelques décennies avant que les Hurault de Cheverny ne refassent surface en pays de Limours.
Anne de Pisseleu poursuivra l'aménagement du château de Limours. Mais en 1552, elle revend le domaine à Henri II , qui le met à la disposition de sa maîtresse Diane de Poitiers. Diane meurt en 1568 et Limours passe à sa fille Françoise de Brézé, duchesse de Bouillon, puis à ses descendants, dont le duc de Joyeuse favori de Henri III.

Louis HURAULT de CHEVERNY , comte de LIMOURS:

Le retour de la famille Hurault à Limours s'effectue en 1597 quand Philippe Hurault de Cheverny,  chancelier de France, fils de Raoul , et cousin du seigneur du Marais , rachète la seigneurie. Il avait d'ailleurs épousé une Marguerite Poncher. Lorsqu'il meurt, deux ans après, son fils cadet,  Louis Hurault de Cheverny,  hérite de la seigneurie de Limours, tandis que son fils aîné Henry garde Cheverny.
En 1601, Louis Hurault ajoute la baronnie de Gometz-le-Chatel à ses terres.


                                          Il sera démantelé après la Révolution.(Doc internet).

En 1607 , la seigneurie de Limours est érigée en comté à son profit.
Le comté de Limours est vaste : il englobe les seigneuries de Limours, Les Molières, Saint-Clair (Gometz-le-Chatel) , les fermes et fiefs de Roussigny, la Bênerie, la suzeraineté sur les terres de Bures et de Saint-Jean de Beauregard,  sur les fiefs de Chaumusson, Pecqueuse, Ragonant, Quincampoix, Frileuse , et du Petit Palaiseau pour ne citer que les principaux.

 
La seigneurie de Limours ( doc internet).

Hélas en 1623, la famille Hurault vend  le comté de Limours au cardinal de Richelieu pour payer ses dettes. L'état de sa santé a poussé le cardinal à acquérir une "maison de campagne" proche de PARIS. Le comté sera revendu par la suite à Gaston d'Orléans, frère du roi, et déjà comte de Montlhéry.

C'en sera définitivement terminé en tous cas de l'histoire commune des Hurault et du comté de Limours.

JMS


 A VOIR AUSSI :

* LES MAITRES DU HUREPOIX : 1-Jean de MONTAGU  (1349-1409) , seigneur de Marcoussis et autres lieux. Qui furent les maîtres du Hurepoix , d'une époque à l'autre?
Aux XIVe - XVe siècles , Jean de MONTAGU , favori de Charles VI , était un personnage considérable, seigneur de nombreuses terres du Hurepoix et au delà..
VOIR: http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/2014/11/les-maitres-du-hurepoix-jean-de-montagu.html

* LES MAITRES DU HUREPOIX : 2- l'AMIRAL DE GRAVILLE . Qui furent les maîtres du Hurepoix , d'une époque à l'autre?  L'AMIRAL DE  GRAVILLE (XVe - début du XVIe s) va hériter par sa famille des anciennes terres de Jean de Montagu et les étendre considérablement.
Voir : http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/2014/12/les-maitres-du-hurepoix-2-lamiral-de.html

* LES MAITRES DU HUREPOIX : 3-Guillaume 1er de LAMOIGNON, marquis de Bâville, comte de Launay-Courson. Qui furent les maîtres du Hurepoix , d'une époque à l'autre? Au XVIIe siècle, un nom émerge, celui de Guillaume de Lamoignon.
Voir: http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/2014/12/les-maitres-du-hurepoix-3-guillaume-de.html

* LES MAITRES DU HUREPOIX : 4-Les chevaliers de SAINT-YON (XIIe-XIVe s). De Boissy sous Saint-Yon au Val Saint-Germain, jusqu'au domaine du Marais même, leur zone d'influence fut importante au Moyen -Age.
Voir: http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/2014/12/les-maitres-du-hurepoix4-les-chevaliers.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire