correspondant agoravox

mardi 18 novembre 2014

LES MAITRES DU HUREPOIX : JEAN DE MONTAGU (1349-1409) , seigneur de Marcoussis et autres lieux.

L'amateur de patrimoine et d'histoire régionale rencontre sans cesse certains noms lorsqu'il s'intéresse au Hurepoix. Ainsi, celui de Jean de Montagu , seigneur de Marcoussis, est présent un peu partout dans la région , voire au delà , pour ce qui concerne les XIVe-XVe siècles. Il en va de même de celui de ses héritiers, l'amiral de GRAVILLE , puis les BALZAC D' ENTRAGUES.

Jean de Montagu (1349-1409), un personnage considérable .

Jean de Montagu était un personnage considérable à son époque : son père, Gérard de Montagu , avait déjà été un des secrétaires du roi Charles V  et sa mère était la sœur de l'archevêque de Reims et pair de France Ferry Cassinel. Lui même sera successivement secrétaire de Charles V, grand trésorier de France de Charles VI à partir de 1388 , puis son chambellan , capitaine de la Bastille en 1393 , et enfin grand maître de France en 1401.
Selon certaines sources , ce favori de Charles VI était en fait son fils naturel...
Il a épousé Jacqueline de La Grange , fille du président du Parlement de Paris Etienne de La Grange.
 En 1400, il offre le bourdon Jacqueline, du nom de sa femme, à la cathédrale Notre dame de Paris Son frère Gérard de Montagu est alors évêque de Paris !
 
 
Jean de Montagu et Jacqueline de La Grange .
 
 
Jean de Montagu et Jean Sans Peur , duc de Bourgogne.
 
Grâce aux revenus de ses charges et aux nombreux dons du roi , il devient immensément riche , suscitant de ce fait des jalousies dont celle du duc de Bourgogne.
Cela entraînera sa perte : en 1409 , sur l'ordre du duc de Bourgogne Jean Sans peur , il est arrêté pour de prétendues malversations, torturé puis décapité. Son corps sera pendu au gibet de Montfaucon.
Il sera réhabilité par Charles VI trois ans plus tard et un somptueux tombeau lui sera construit à l'initiative de son fils Charles dans l'église du monastère des Célestins de  Marcoussis.

Le seigneur de Marcoussis et autres lieux .

La famille de Jean de Montagu est originaire du Laonnais , où se trouve le village de Montagu. Seigneur de Montagu , notre personnage est aussi vidame de Laon. Mais grâce à son immense fortune, il se fait construire de 1404 à 1408   un immense  et magnifique château-fort à Marcoussis . Délabré à la fin du XVIIIe siècle, le château est rasé en 1805 par son propriétaire, Chastenet de Puységur. Il n'en reste plus aujourd'hui qu'une tour haute de 17 mètres , et une autre tour transformée au XIXe en chapelle privée . C'est aussi Jean de Montagu qui fait construire le monastère des Célestins , à Marcoussis, en l'honneur de la Sainte Trinité , pour remercier Dieu d'avoir sorti Charles VI de ses crises de folie. Mais Jean de Montagu possédait déjà bien d'autres contrées du Hurepoix :

 
Le château de Marcoussis du temps de sa splendeur (doc internet).
 
à la mort de son père , Gérard de Montagu , il a hérité de la seigneurie de Villeconin , dans la vallée de la Renarde , que celui-ci avait acquise en 1372. Deux châteaux lui étaient  alors revenus  : le château féodal de La Grange ( son épouse Jacqueline de La Grange lui aurait laissé son nom) , et celui de Villeconin même , appelé aussi "Manoir des Ardenelles", édifié par son père. Il y ajoute une salle des gardes, fait creuser les douves 
 
 
Le château de Villeconin ( ou manoir des Ardenelles).
 
 
Le château de la Grange n'est plus qu'une misérable ruine enfouie dans la végétation...
 
et relie les deux châteaux par un souterrain. Ce n'est que par la suite qu'il fera construire le château de Marcoussis. Mais ce n'est pas tout : il a hérité  aussi de son oncle maternel , Monseigneur Cassinel , évêque d'Auxerre, les seigneuries allant de Montlhéry à Malesherbes! Jean de Montagu est entré en possession du château de Malesherbes en 1378. Du "châtel de Bois-Malesherbes" , l'édifice initial, il reste les tours d'angle , car au début du XVIIIe siècle Guillaume de Lamoignon de Blancmesnil , le propriétaire, fait construire une façade classique (1). Mieux encore , en 1388 il devient le seigneur de Boissy sous Saint-Yon, Saint-Yon ou encore Breuillet , étendant ses possessions aux abords de la

 
Le château de Malesherbes aujourd'hui : les tours d'angle appartenaient au château de Jean de Montagu.
 
vallée de la Renarde. Ainsi donc, Jean de Montagu fut , à la fin du XIVe et au début du XVe siècles, le maître d'une  partie importante du Hurepoix et au delà , de Marcoussis à Malesherbes en passant par Montlhéry et une bonne partie de la vallée de la Renarde et de ses abords.
 
(1) Sur le château de Malesherbes ,voir notre article:
http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/2014/07/coup-de-coeurpatrimoine-decouverte-du.html
 
A VOIR AUSSI :
 
* LES MAITRES DU HUREPOIX : 2- l'AMIRAL DE GRAVILLE . Qui furent les maîtres du Hurepoix , d'une époque à l'autre?  L'AMIRAL DE  GRAVILLE (XVe - début du XVIe s) va hériter par sa famille des anciennes terres de Jean de Montagu et les étendre considérablement.
Voir : http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/2014/12/les-maitres-du-hurepoix-2-lamiral-de.html

* LES MAITRES DU HUREPOIX : 3-Guillaume 1er de LAMOIGNON, marquis de Bâville, comte de Launay-Courson. Qui furent les maîtres du Hurepoix , d'une époque à l'autre? Au XVIIe siècle, un nom émerge, celui de Guillaume de Lamoignon.
Voir: http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/2014/12/les-maitres-du-hurepoix-3-guillaume-de.html

* LES MAITRES DU HUREPOIX : 4-Les chevaliers de SAINT-YON (XIIe-XIVe s). De Boissy sous Saint-Yon au Val Saint-Germain, jusqu'au domaine du Marais même, leur zone d'influence fut importante au Moyen -Age.
Voir: http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/2014/12/les-maitres-du-hurepoix4-les-chevaliers.html

* LES MAITRES DU HUREPOIX : 5- La famille HURAULT.
Comment la famille Hurault, venue de  Cheverny, met le pied en Hurepoix , au Marais et à Limours.
Voir: http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/2015/01/les-maitres-du-hurepoix-5-la-famille.html


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire